Vendredi 3 Avril 2020

Mm comme : muflier 

retour.jpg

J’aime pas les rhododendrons

                                                                                                                                               (air connu)

                                                                                                          

Hep !

Attention

si vous n’y 

prenez garde, 

le muflier

des jardins

– on l’appelle aussi 

gueule-de-loup –

invasif et sans gêne,

pourrait bien 

s’inviter à votre table 

cracher dans la soupe,

et dès que vous aurez

 le dos tourné,

coloniser

vos plates-bandes,

muflier muflier muflier

muflier muflier muflier muflier

muflier muflier muflier

y prendre ses aises 

et définitivement racine.

muflier muflier muflier

muflier muflier muflier muflier

muflier muflier muflier

Son signalement, me direz-vous ?

bien qu’assez commun et de basse extraction,

le muflier

se donne des airs, se hausse du col

se fait volontiers appeler

​Antirrhinum majus.

Sa fiche anthropométrique ?

nez rubicond, oreilles en feuilles de chou, 

aussi larges que longues et sans poils,

crénelées et un peu en cœur renversé.

Cela devrait suffire, à le désigner 

à votre vindicte et à votre juste courroux. 

Alors, ensemble,

éradiquons le muflier de nos jardins !

et après ça ne venez surtout pas me dire :

dans mon jardin y en a plein

et je ne vais plus dans mon jardin…